Parentalité: approches historiques en Europe (sous la direction de C. Dousset, L. Faggion, S. Minvielle, C. Regina)

Christine Dousset (Université Toulouse-II - FRAMESPA), Lucien Faggion (Aix Marseille Université - TELEMME, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix), Stéphane Minvielle (Université de la Nouvelle-Calédonie, CNEP), Christophe Regina (Aix Marseille Université - TELEMME, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix)

Abstract

Les 15 et 16 septembre 2011, la Société de Démographie Historique (SDH) organisait à Paris, en association avec la Société Italienne de Démographie Historique (SIDES), un colloque international consacré à l’Histoire de la parentalité à l’époque moderne et contemporaine. Dans la langue française, le terme «parentalité» est un néologisme apparu à la fin du XXe siècle et, avant de devenir un concept opératoire en histoire de la famille, il a d’abord été utilisé par des sociologues, des anthropologues, des juristes ou des psychanalystes. Aujourd’hui, il s’agit d’un mot à la mode, notamment parmi les travailleurs sociaux. En effet, face à l’éclatement du modèle familial traditionnel au cours des dernières décennies, il permet de désigner les parents biologiques mais aussi toutes les personnes qui, à des degrés divers, peuvent participer à la prise en charge et à l’éducation des enfants. En histoire, l’utilisation du terme parentalité est révélatrice des évolutions récentes de la recherche, puisqu’il s’agit moins, désormais, d’envisager les rapports entre parents et enfants au travers du seul lien biologique et des obligations réciproques qui en découlent, mais de se concentrer davantage sur la diversité des relations et des formes parentales qui sont depuis longtemps au cœur de l’expérience de la parentalité.

Keywords

Parentalité; approches historiques; Europe