Variabilité du calendrier des mariages dans le Pas-de-Calais au XVIIIème siècle

Jean-Pierre Pélissier , Catherine Lefebvre

Abstract

Variabilité du calendrier des mariages dans le Pas-de-Calais au XVIIIème siècle

Parmi les événements enregistrés dans les actes d’état civil, le mariage est le seul qui laisse aux individus la possibilité de fixer le jour de la cérémonie. Cependant, si les futurs mariés sont théoriquement libres de déterminer la date de leur mariage, les contraintes sociales, en particulier religieuses, et économiques peuvent moduler fortement les possibilités de choix. L’étude de la répartition des mariages au cours de l’année peut donc apporter des informations sur le fonctionnement économique et social d’une population.
Dans la France rurale de la deuxième moitié du XVIIIème siècle, les mariages étaient très préférentiellement célébrés durant les mois de janvier, février et novembre. Ceci s’explique principalement par le calendrier ecclésiastique romain qui interdisait les mariages durant les périodes précédant Pâques et entourant Noël, faisant ainsi de ces trois mois des périodes de récupération ou d’anticipation par rapport à ces interdictions. A ce phénomène majeur pourraient se superposer des contraintes liées à l’activité économique qui limiteraient les mariages durant les périodes des grands travaux agricoles. En ville, et en particulier à Paris, les contraintes agricoles et religieuses ayant une influence plus faible, on observe une plus grande homogénéité dans la répartition mensuelle des mariages

Keywords

Marriage; marriage seasonality; Pas-de-Calais; France; eighteenth century

Views: 1494

Download PDF

Downloads: 1323